Mignon Murielle

Descendant des Mayas et métissés avec des indiens d'Amazonie, le peuple Kuna a conservé presque intacte ses us et coutumes ancestraux.

 

Fier et indifférent à la modernité, il constitue la deuxième ethnie plus importante du Panama.

 

Vivant en symbiose avec la nature, se soignant de plantes et de racines, les Kuna sont d'habiles sculpteurs, tisseurs et couturiers. Les femmes élaborent leurs vêtements avec un très grand raffinement. En témoignent leurs molas, sorte de corsage, dont les motifs représentent des peintures corporelles de leurs ancêtres, fleurs, oiseaux, poissons, serpents....

 

Elles arborent fièrement leurs attributs en se parant de bracelets multicolores appelés "winnis" sur leurs avants bras et de la cheville jusqu'au tibia. Selon la croyance Kuna, ces ornements, comme les "nuchus", statues sculptées dans le bois de balsa, les protègeraient du mauvais esprit.

 

Beaucoup d'entre elles ont encore les narines transpercées par un anneau d'or et certaines tracent une ligne verticale sur leur nez à l'aide d'une peinture noire à base de jagua, fruit de palmier.

Leur tête est recouverte d'un foulard à motifs rouge vif. Un paréo en guise de jupe.

 

Les hommes ont troqué leur vêtement traditionnel, l'étui pénien, contre un pantalon classique. La chemise traditionnelle est encore portée par certains, dont les chefs politiques et spirituels, les Saila. Un chapeau orné de plumes recouvre leur tête.

 

Les Kuna vivent dans de grandes huttes rectangulaires dont les parois sont en roseau et le toit en feuilles de palmier.

 

Leur nourriture est essentiellement basée sur la culture de la banane plantain, le maïs, le riz et plantes à tubercules comme le manioc.

Les hommes chassent. La pêche représente une denrée alimentaire non négligeable. Quelques poules ici et là.

Hommes, femmes et enfants, boivent, à longueur de journée, la chicha de maïs bouilli.

Ils cultivent le cacao, la noix de coco et le café, lequel est revendu à des négociateurs à prix d'or...car biologique et donc, excellent.

 

Les Kuna ont une anomalie génétique qui donne le plus haut taux d'albinisme dans le monde. Autrefois, dans la mythologie Kuna, l'albinos jouait un rôle particulier. Son devoir était de protéger la Lune d'un dragon qui tentait de la dévorer, lors d'une éclipse. Les Albinos sortaient alors la nuit et, munis d'arcs et de flêches, tentaient d'abattre le dragon.

De nos jours, ce mythe a disparu...

 

Fort heureusement, les Kuna ont encore préservé une bonne partie de leur identité culturelle, ce qui les rend mystérieux et authentiques à tout point de vue.

 

Murielle Mignon

Photographe professionnelle

 

Autres reportages

Jeudi 14 Avril 2011

Autres reportages :

 

www.haiti.book.fr

 

www.djibouti.book.fr

 

www.haiti-plainedunord.book.fr